Nino Ferrer. C'est irréparable

Publié le par henrychartier

 

nino FERRER

 

 

 

 Nino Ferrer. C'est irréparable 

éd. Bord de l'eau, 2007, 175 p.  

  logo editions bord de leau

 

 

 

Nino Ferrer est entré de son vivant dans l’histoire de la chanson française en nous léguant quelques classiques qui furent à leur époque des “tubes” (« Mirza », « Le téléfon », « La maison près de la fontaine », « Le Sud »). Ces succès, définitivement ancrés dans la mémoire collective, ne doivent pas masquer le malentendu et la frustration d’un artiste authentique, déçu que ses œuvres majeures soient restées aussi confidentielles et que le public se soit arrêté au seuil de ses albums. Pour l’immense majorité, il demeure l’homme de quelques chansons incontournables. Plus d’un artiste s’en serait contenté, mais Nino Ferrer, l’homme révolté, restera blessé à tout jamais par cet état de fait.


Cet homme épris de liberté, en colère contre les maisons de disque, le monde du show-business et les faiseurs d’opinion ne cessera d’affirmer son indépendance au prix d’une marginalisation et d’une perte substantielle d’audience. La liberté était à ce prix.


L'ouvrage contient une discographie détaillée et commentée.

 

• Pour en savoir plus sur l'accueil critique reçu par l'ouvrage, cliquez ici

 

• Pour acheter l'ouvrage sur le site de l'éditeur, cliquez ici

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article